Déplacement d'une sœur dans le cadre des missions ambulantes

Ville-Marie (Montréal), Nouvelle-France (Québec), [16-]. Illustration : Francis Back. Photographie : Bernard Dubois.. Musée Marguerite-Bourgeoys.
Déplacement d'une sœur dans le cadre des missions ambulantes

Dès 1669, Mgr de Laval désigne Marguerite Bourgeoys et ses trois compagnes comme «institutrices pour la colonie entière», même si le groupe n'est pas encore reconnu par les autorités de l'Église. Marie Raisin part d'abord en mission ambulante, suivie ensuite d'autres sœurs. Elles iront à cheval, en canot ou à pied dispenser un enseignement religieux et profane rudimentaire aux enfants des colons disséminés sur le territoire de la Nouvelle-France. Marguerite Bourgeoys désire en effet créer une congrégation imitant la «vie voyagère de la Vierge Marie», qui s'est déplacée pour visiter sa cousine Élisabeth. Et pourtant à l'époque, voyager seule demande à une femme beaucoup de sang-froid et de courage.