Superior School / Notre Dame Ladies College / Notre Dame Secretarial School / Collège de secrétariat Notre-Dame Secretarial College

Institution fondée en 1908, Montréal, Québec.

Ouverte en 1908 à la Maison mère de la Congrégation de Notre-Dame, située au 3040, rue Sherbrooke Ouest (aujourd’hui le Collège Dawson), l’École d’enseignement supérieur, aussi connue sous le nom de Superior School, offre une sélection de cours dans les trois champs d’étude suivants : arts, sciences et commerce. L’école bilingue, affiliée à l’Université Laval, accueille aussi bien les étudiantes francophones qu’anglophones, la section anglophone prenant pour sa part le nom de Notre Dame Ladies College. C’est à cette section qu’est greffée en 1909 la modeste classe commerciale de l’école Saint-Charles, située dans le quartier Pointe-Saint-Charles. C’est sœur Sainte-Catherine-du-Rosaire [Sister Saint Catherine of the Rosary] (Ann Maria Cooke) qui obtient la direction de cette institution collégiale féminine et bilingue vouée au travail administratif professionnel. L’offre de cours de la section commerciale est variée et à la fine pointe de la technologie. Outre les cours de dactylographie, l’école donne des cours de langues, de tenue de livre, de pratique des affaires, de compatibilité, de calligraphie, de miméographie, de sténographie, d’indexation et plus encore. Trente-trois étudiantes sont inscrites pour l’année scolaire 1909-1910, et ce nombre ne fait qu’augmenter au cours des années suivantes. Chaque année, d’anciennes étudiantes y reviennent parfaire ou mettre à jour leur formation académique. Entre 1916 et 1925, une autre religieuse ainsi que cinq enseignantes laïques viennent garnir les rangs des professeures de l’école. En 1918, on compte déjà cent cinquante-quatre étudiantes inscrites à la section commerciale. En 1922, l’École d’enseignement supérieur s’affilie, cette fois, à l’Université de Montréal, récemment créée. L’École grandit si rapidement qu’elle doit emménager dans les locaux du nouvel Institut pédagogique situé au 4873, avenue Westmount (aujourd’hui le Collège Marianopolis) où elle prend le nom de Collège Marguerite-Bourgeoys. Quant à la section commerciale, toujours connue sous le patronyme de Notre Dame Ladies College, elle demeure à la Maison mère. Elle devient un collège indépendant dont la mission vise à aider les femmes à prendre leur place dans la société et dans le monde des affaires, encore majoritairement occupé par les hommes. En 1935, l’école prend le nom de Notre Dame Secretarial School, un nom qu’elle porte jusqu’en 1980. En raison de son emplacement initial, l’école est aussi familièrement appelée The Mother House. C’est sous ce patronyme qu’elle sera la mieux connue, même après avoir déménagé, de nombreuses années plus tard, dans l’ancien édifice abritant l’École normale Jacques-Cartier pour filles. À partir de 1936, et ce, jusque dans les années 1950, les étudiantes participent annuellement à des concours de rédaction, de comptabilité et de sténographie et se démarquent parmi les étudiantes de nombreuses écoles commerciales à travers le monde. Le nombre sans cesse grandissant d’inscriptions et les classes surpeuplées de plus d’une soixantaine d’étudiantes obligent la direction à refuser de nombreuses demandes d’admission.

 

En 1956, le personnel enseignant de l’école est composé de cinq religieuses enseignantes et de quatre enseignantes laïques. Ensemble, elles prodiguent des cours à deux cents étudiantes. Au début des années 1960, la Commission Parent apporte de grands changements dans le système d’éducation au Québec, et l’école s’adapte à cette nouvelle situation. En 1962, les locaux du collège prennent de l’expansion au sein de la Maison mère. Un nouveau laboratoire de sténographie et une salle de rédaction des plus modernes sont entre autres ajoutés aux locaux déjà existants. En 1966, le conseil d’administration, formé de quatre religieuses de la Congrégation de Notre-Dame, obtient que l’école soit incorporée. En 1967, le gouvernement du Québec créé les cégeps. Une fois de plus, l’école s’adapte à cette nouvelle réalité. Pour ce faire, en 1969, le programme d’études est revu de fond en comble et s’échelonne alors sur deux ans pour les finissantes du cours secondaire et sur un an pour celles provenant du milieu collégial ou universitaire. Calqué sur celui des cégeps, le programme d’étude comprend un tronc commun de cours obligatoires tels que la littérature et les sciences humaines. Les étudiantes ont aussi accès à des cours complémentaires comme la traduction, la musique et des cours de langue (allemand et espagnol), dans l’optique de se préparer à obtenir des postes dans des sociétés œuvrant à l’étranger. Au début des années 1970, le nombre croissant d’inscriptions oblige la direction à trouver des locaux supplémentaires pour accueillir les étudiantes. C’est dans les anciens locaux de l’École normale Jacques-Cartier pour filles, alors située juste de l’autre côté de l’avenue Atwater au 2330, rue Sherbrooke Ouest (actuelle Maison mère), que sont louées trois classes supplémentaires. En 1971, on commence à apporter d’importantes rénovations au bâtiment de l’ancienne école normale (alors occupée par la Maison généralice) afin qu’il puisse contenir l’entièreté des classes du collège de secrétariat. Dès le 13 septembre de la même année, et bien que les travaux ne soient pas tout à fait terminés, toutes les étudiantes commencent les classes dans leurs nouveaux locaux. Les étudiantes peuvent notamment bénéficier de neuf salles de classe, de deux salles de dactylographie et d’une bibliothèque comptant une collection de plus de 4 500 volumes. Après plusieurs années de lutte pour faire reconnaitre le collège comme établissement d’enseignement collégial, la direction reçoit enfin l’aval du ministère de l’Éducation qui officialise son statut en 1972. C’est grâce à cette reconnaissance que les étudiantes peuvent obtenir un diplôme d’études collégiales (DEC) et que des jeunes filles provenant de tous les milieux peuvent avoir accès à l’aide financière aux études. En 1977, le collège est tenu de se doter d’un nouveau nom, cette fois bilingue. Conséquemment, il prend le nom de Collège de secrétariat Notre-Dame/Notre Dame Secretarial College. Son nouveau nom est enregistré par lettres patentes en 1980. Le nombre d’inscriptions atteint quatre cent cinquante au milieu des années 1980 alors que le nombre d’enseignantes, religieuses et laïques, passe de onze à quarante-cinq. Le collège, qui s’est doté des meilleures pratiques, est plus que jamais un leader dans le domaine du secrétariat. Le collège se dote d’un logo créé par une étudiante en 1981. En 1982, une importante restructuration du programme est entamée à la demande du ministère de l’Éducation. Le programme, plus axé sur les nouvelles technologies et le travail par ordinateur, s’exécute maintenant sur trois ans au lieu de deux. Une nouvelle terminologie est aussi employée si bien que les sciences de secrétariat sont dorénavant désignées comme « Office System Technology (OST) ». Toujours en 1982, on célèbre en grande pompe le 75e anniversaire de la fondation de l’école. Une cérémonie regroupe de nombreux invités de marque qui viennent rendre hommage à cet accomplissement. Des centaines d’anciennes étudiantes sont aussi présentes. La fête est couronnée par une messe d’action de grâce à la chapelle de la Maison mère, à l’époque située au 3040, rue Sherbrooke Ouest. La fête est suivie par un grand banquet tenu à l’Hôtel Reine Elizabeth de Montréal. Les étudiantes diplômées, encouragées à poursuivre des études universitaires, peuvent bénéficier des services d’une directrice du placement, qui les assiste dans la prolongation de leurs études à un plus haut niveau. Les relations qu’entretient le collège avec le milieu des affaires facilitent aussi grandement le recrutement d’employées qualifiées et bilingues sur le marché de l’emploi. Au cours des quatre-vingt-dix années d’existence du collège, des milliers de jeunes filles diplômées ont obtenu des postes de responsabilité au sein du monde des affaires. L’excellence du collège se mesure aussi par la formation professionnelle et continue des enseignants qui sont invités à participer à des séminaires et des conférences. L’institution a su contribuer à l’avancement de la cause féminine et a su s’adapter aux nombreux changements survenus au fil des ans dans les systèmes scolaire, politique et social. En 1992, quelques années après la refonte du programme sur trois ans imposée par le ministère de l’Éducation, le nombre d’étudiantes provenant du marché du travail est beaucoup plus élevé que celui des finissantes du secondaire et le recrutement est de plus en plus difficile. En 1994, la direction décide d’annuler son programme de trois ans destiné aux finissantes du secondaire mais conserve son programme de deux ans pour les professionnelles ainsi que son certificat de trois trimestres. Le nombre d’inscriptions diminuant sans cesse, on annonce finalement la fermeture complète du collège pour 1996, après presque quatre-vingt-dix ans d’activité.

N.B. : Ce texte a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une histoire administrative complète de l’établissement scolaire.

Vue extérieure - Superior School / Notre Dame Ladies College / Notre Dame Secretarial School / Collège de secrétariat Notre-Dame Secretarial College

Vue extérieure - Superior School / Notre Dame Ladies College / Notre Dame Secretarial School / Collège de secrétariat Notre-Dame Secretarial College, Montréal, Québec, [1909].

Superior School / Notre Dame Ladies College / Notre Dame Secretarial School / Collège de secrétariat Notre-Dame Secretarial College

Superior School / Notre Dame Ladies College / Notre Dame Secretarial School / Collège de secrétariat Notre-Dame Secretarial College

Montréal, Québec

Institution fondée en 1908

Premier emplacement (1908-1926)

Dernière adresse : 3040, rue Sherbrooke Ouest

Superior School / Notre Dame Ladies College / Notre Dame Secretarial School / Collège de secrétariat Notre-Dame Secretarial College

Superior School / Notre Dame Ladies College / Notre Dame Secretarial School / Collège de secrétariat Notre-Dame Secretarial College

Montréal, Québec

Institution fondée en 1908

Deuxième emplacement (1926-1970)

Dernière adresse : 3040, rue Sherbrooke Ouest

Superior School / Notre Dame Ladies College / Notre Dame Secretarial School / Collège de secrétariat Notre-Dame Secretarial College

Superior School / Notre Dame Ladies College / Notre Dame Secretarial School / Collège de secrétariat Notre-Dame Secretarial College

Montréal, Québec

Institution fondée en 1908

Troisième emplacement (1970-1996)

Dernière adresse : 2330, rue Sherbrooke Ouest

Premier emplacement : (1908-1926) - 3040, rue Sherbrooke Ouest
Deuxième emplacement : (1926-1970) - 3040, rue Sherbrooke Ouest
Troisième emplacement : (1970-1996) - 2330, rue Sherbrooke Ouest