École Saints-Martyrs-Canadiens

Institution fondée en 1955, Jogues, Québec.

La venue des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame à Coppell a eu de véritables répercussions sur le milieu scolaire nord-ontarien. Effectivement, c’est à l’été 1951 que l’abbé Jules Victor Pelchat, curé du village voisin de Jogues, approche sœur Sainte-Antoinette-Marie dans l’espoir que des religieuses de Coppell puissent faire le trajet jusqu’à l’école Saints-Martyrs-Canadiens. Il rencontre également la supérieure générale de la Congrégation à cet effet, mais le nombre croissant d’élèves à l’école Bienheureuse-Marguerite-Bourgeoys de Coppell ne permet pas le transfert d’enseignantes vers un autre établissement. Il faudra attendre jusqu’en août 1955 pour que la communauté trouve les ressources nécessaires pour acquiescer aux demandes renouvelées du curé. Sœur Sainte-Pauline-Thérèse (Pauline Asselin), directrice et sa compagne sœur Sainte-Rose-Marie-des-Anges (Marie-Desanges Samson) sont ainsi envoyées à l’école Saints-Martyrs-Canadiens, à Jogues où elles enseignent, avec l’aide de deux professeurs séculiers, à cent trente-sept élèves, de la 1re à la 8e année. Toutefois, les religieuses doivent faire le voyage entre le couvent de Coppell et l’école de Jogues par le moyen du transport scolaire et les routes ne sont pas toujours dégagées pendant la saison hivernale. Le Conseil général de la Congrégation décide donc, en avril1957, de donner son aval à la fondation de la mission de Jogues. L'ancien presbytère de l'endroit est par ailleurs transformé en couvent où cinq religieuses sont logées dont sœur Sainte-Germaine-du-Saint-Sacrement (Germaine Cantin) qui devient la supérieure de l'école Saints-Martyrs-Canadiens. Dès les débuts de la fondation, les élèves se démarquent, lors de plusieurs concours régionaux et l'établissement obtient même, en 1960, la première place pour l'enseignement du français et de l'anglais au sein du réseau des Écoles catholiques séparées de l'Ontario.

La région subit cependant de nombreuses restructurations scolaires: l'école devant être annexée à la Commission scolaire de Jogues en janvier 1968 et les élèves de 7ème et de 8ème années étant obligés de fréquenter l'école régionale de Hearst à partir de l'automne 1969. De plus, un avis est émis par le Conseil scolaire, le 3 février 1970, selon lequel des religieuses de Jogues pourraient être transférées à l'école régionale de Hearst afin d'augmenter le personnel qualifié de l'institution. Ce projet est aussitôt rejeté par la Congrégation; la relève n'étant pas suffisante pour assurer le fonctionnement de l'école Saints-Martyrs-Canadiens advenant une telle éventualité. Les religieuses, en plus d'assurer l'enseignement aux enfants, participent activement à la vie sociale et religieuse de la paroisse notamment par la création d'un Club de l'âge d'or en 1983. Cependant, les classes sont de moins en moins remplies et le 30 janvier 1984, on annonce que l'école Saints-Martyrs-Canadiens devra fermer ses portes car elle accueille moins de cinquante enfants. Les parents des élèves réagissent vivement à cette nouvelle et manifestent devant les bureaux régionaux du ministère de l'Éducation ontarien, mais la décision demeure irrévocable. Les paroissiens de Jogues profitent donc de cette triste occasion pour organiser des retrouvailles pour les anciens élèves et professeurs des écoles Bienheureuse-Marguerite-Bourgeoys de Coppell et Saints-Martyrs-Canadiens de Jogues. L'événement se produit le 30 juin 1984 et réunit près de trois cents personnes. Par suite de la fermeture de l'école, trois religieuses continuent de résider au couvent de Jogues, mais elles ne seront plus que deux, en 1988. La Congrégation se voit alors obligée de retirer la communauté religieuse du village, celle-ci ne comportant plus suffisamment de membres pour effectuer tout le travail qui lui est assigné. Les sœurs quittent ainsi Jogues le 4 août 1988 et le couvent est vendu le 30 novembre de la même année à deux paroissiens.

N.B. : Ce texte a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une histoire administrative complète de l’établissement scolaire.

Vue extérieure - École Saints-Martyrs-Canadiens

Vue extérieure - École Saints-Martyrs-Canadiens, Jogues, Québec, [ca 1960].

École Saints-Martyrs-Canadiens

École Saints-Martyrs-Canadiens

Jogues, Québec

Institution fondée en 1955

(1955-1984)

Notez que nous ne sommes pas en mesure d'indiquer l'emplacement exact de ce bâtiment. Le lieu affiché est le plus précis selon nos connaissances actuelles.

(1955-1984) - Adresse à déterminer