École Saint-Stanislas / École Marguerite-Lemoyne / Garneau annexe

Institution fondée en 1903, Montréal, Québec.

Monsieur Stanislas Charrier, curé de la paroisse Saint-Jacques à Montréal, prend l'initiative d'ouvrir une école pour jeunes filles en 1903. La Congrégation de Notre-Dame accepte la mission et sœur Sainte-Marie-de-l'Incarnation (Marie-Anne-Clorinthe Rocheleau) est nommée supérieure de l'école Saint-Stanislas. Elle est accompagnée de sœur Saint-Aristide (Marie-Louise-Joséphine Camirand) et de deux novices. L'école ouvre ses portes le 3 septembre 1903 dans un édifice loué rue Sainte-Catherine. On compte trois classes regroupant cent vingt élèves. Des fillettes n'ont pu être admises par manque d'espace. En effet, l'immeuble est exigu et pose des problèmes de salubrité. La Congrégation cherche un autre local pour installer l'école. Elle acquiert un immeuble situé rue Sanguinet, coin Ontario, et l'école déménage le 15 décembre de la même année. À partir du mois de janvier 1904, l'institution est subventionnée par la Commission des écoles catholiques de Montréal. Pendant l'été, l'immeuble est agrandi et rénové. Trois pièces de l'ancienne section sont réservées à la résidence des religieuses et trois pièces sont en location. La rallonge de trois étages nouvellement construite permet d'accueillir six classes. En 1905, deux nouvelles classes sont ouvertes : l'une à l'école et l'autre dans un local extérieur. Une dizaine d'année plus tard, on signale à la communauté qu'une partie de la construction est défectueuse. La Commission fait alors bâtir une école sur un nouveau site rue Saint-André. L'institution y ouvre ses portes en 1917 avec 475 élèves et prend le nom d'école Marguerite-Lemoyne. L'enseignement ménager est proposé dès janvier 1919. En 1923, la Commission dote l'école d'un cabinet de physique. On note en 1929 la fondation de l'amicale. En 1952, l'école est associée à la paroisse Sante-Catherine-d'Alexandrie par décret de l'archevêché. La résidence des sœurs est fermée à l'été 1968. L'école poursuit ses activités sous le nom de Garneau-Annexe, institution sous direction laïque.

N.B. : Ce texte a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une histoire administrative complète de l’établissement scolaire.

École Saint-Stanislas / École Marguerite-Lemoyne / Garneau annexe

École Saint-Stanislas / École Marguerite-Lemoyne / Garneau annexe

Montréal, Québec

Institution fondée en 1903

Premier emplacement -1903

Dernière adresse : À proximité du 3351, rue Sainte-Catherine

École Saint-Stanislas / École Marguerite-Lemoyne / Garneau annexe

École Saint-Stanislas / École Marguerite-Lemoyne / Garneau annexe

Montréal, Québec

Institution fondée en 1903

Deuxième emplacement (1903-[ca 1917])

Dernière adresse : En face du 1540, rue Sanguinet

École Saint-Stanislas / École Marguerite-Lemoyne / Garneau annexe

École Saint-Stanislas / École Marguerite-Lemoyne / Garneau annexe

Montréal, Québec

Institution fondée en 1903

Troisième emplacement (1905-[ca 1917])

Dernière adresse : 455, rue de la Montagne

École Saint-Stanislas / École Marguerite-Lemoyne / Garneau annexe

École Saint-Stanislas / École Marguerite-Lemoyne / Garneau annexe

Montréal, Québec

Institution fondée en 1903

Quatrième emplacement (1917-[ca 1969])

Dernière adresse : 1750, rue Saint-André

Nom de l’architecte(s) ou de la firme : Bigonesse et Prairie

Premier emplacement : -1903 - À proximité du 3351, rue Sainte-Catherine
Deuxième emplacement : (1903-[ca 1917]) - En face du 1540, rue Sanguinet
Troisième emplacement : (1905-[ca 1917]) - 455, rue de la Montagne
Quatrième emplacement : (1917-[ca 1969]) - 1750, rue Saint-André