Couvent l'Ange-Gardien

Institution fondée en 1922, Québec, Québec.

À la demande de la Commission scolaire de Québec et de Mgr Robert Lagueux de la paroisse du Sacré-Cœur-de-Jésus, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame prennent la direction de l’école Sacré-Cœur le 14 septembre 1922. Leur aide avait été sollicitée une première fois en 1918 mais elles avaient dû décliner l’invitation, faute de personnel enseignant. La demande est cependant réitérée en 1921 et, cette fois, les sœurs répondent favorablement à l’appel. Sœur Sainte-Mathilde (Marie-Louise Martel) vient organiser l’installation des classes dès l’été 1922. À l’ouverture, huit religieuses, avec sœur Sainte-Marie-Laetitia (Marie-Anne-Marguerite-Floriane Robert) comme supérieure, ainsi que quatorze enseignantes laïques s’occupent de douze classes de filles. À l’origine, les sœurs occupent la partie ouest du bâtiment, située au 165 de la rue du Carillon. La partie située sur la rue Saint-Ambroise est, pour sa part, occupée par les Frères des Écoles Chrétiennes qui dirigent douze classes de garçons. À leur arrivée, une autre école, celle de l’Ange-Gardien, est située à deux pas de l’école Sacré-Cœur sur la rue du Carillon. Des laïques y enseignent le cours préparatoire à trois classes de filles et de garçons. Les sœurs en prendront aussi la direction et l’école de l’Ange-Gardien deviendra une succursale de l’école Sacré-Cœur dès 1922. Au début des classes, en septembre 1922, les deux écoles comptent cinq cent un élèves inscrits. Au cours de l’année, elles en comptent six cent trois dont deux cents quarante sont inscrits au cours préparatoire. Les sœurs y prodiguent des cours d’enseignement ménager en première et deuxième classe, des leçons de piano, ainsi que des cours d’art culinaire. Des cours de dactylographie et de sténographie sont aussi donnés à certaines élèves. L’école reçoit, le 10 juin 1923, la bénédiction de Mgr Charles-Napoléon Gariépy, alors recteur de l’Université Laval. L’Amicale Notre-Dame de l’Espérance est fondée en 1929 et la première réunion a lieu en janvier 1930.

La nouvelle construction est située au cœur des rues du Carillon, Falardeau, Saint-Ambroise et de Jumonville dans le quartier St-Sauveur, à Québec. Outre les classes, l’école Sacré-Cœur comprend une résidence pour les sœurs, une salle communautaire, une chapelle et une petite sacristie. En 1946, d’importants travaux de rénovation et d’agrandissement sont réalisés améliorant notamment la salle communautaire, le réfectoire et la chapelle. Le 1er juin 1947, les sœurs célèbrent le Jubilé d’argent de leur arrivée dans la paroisse. Pour l’occasion, une cérémonie religieuse a lieu et prières, chants et cantiques sont interprétés. En mars 1962, onze religieuses et huit institutrices laïques enseignent aux cinq cent quinze élèves de la première à la neuvième année. À la fin de juin 1962, les sœurs de la Congrégation laissent finalement la direction des deux écoles afin de faire suite à une décision voulant rapatrier les sœurs enseignantes.

N.B. : Ce texte a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une histoire administrative complète de l’établissement scolaire.

Vue extérieure - Couvent l'Ange-Gardien

Vue extérieure - Couvent l'Ange-Gardien, Québec, Québec, [19-].

Couvent l'Ange-Gardien

Couvent l'Ange-Gardien

Québec, Québec

Institution fondée en 1922

(1922-1962)

(1922-1962) - Adresse à déterminer