Couvent de la Congrégation de Notre-Dame / Pensionnat Notre-Dame-du-Rosaire

Institution fondée en 1906, Danville, Québec.

Le 5 septembre 1906, deux religieuses de la Congrégation arrivent à Danville pour y fonder une mission, à la demande du prêtre Joseph-Euclide Hébert. Celui-ci fait l'achat d'une propriété attenante au presbytère quelques mois avant l'arrivée des religieuses. Sœur Sainte-Réparate (Ann Elizabeth Drew), supérieure et sœur Sainte-Rosalie (Marie-Zoé-Alice McConville), fondatrices de l'école de Danville, logent chez le sacristain de la paroisse pendant un an et demi. Le 4 janvier 1908, le couvent est prêt à accueillir les sœurs et les six premières pensionnaires. Une messe est célébrée quelques jours plus tard pour souligner l'ouverture de l'école. Dès les débuts, la Société des Enfants de Marie est présente au couvent. N'ayant qu'une seule salle de classe, les religieuses misent sur un programme de cours qui s'adapte à tous les niveaux : alphabet, épellation, écriture, prières et catéchisme. Plus tard, l'école comprend une section française et anglaise, de même que les niveaux primaire et secondaire, en plus d'un cours commercial et d'une spécialité en travaux manuels. De 1906 à 1926, cent vingt diplômes élémentaires, modèles et académiques sont remis. En 1928, vingt-huit pensionnaires logent au couvent qui accueille cent soixante écolières. Les anciennes élèves fondent l'Amicale Notre-Dame-des-Vallons le 29 mai 1930. Dans les années 1940, le nombre de pensionnaires augmente considérablement. Au cours de l'année scolaire 1942-1943, le couvent reçoit soixante-dix-neuf pensionnaires. Le 26 juin 1956, le jubilé d'or de l'école est célébré par l'Amicale qui organise trois jours de festivités. Les classes primaires deviennent mixtes en 1967, à la suggestion de la Commission scolaire de Danville. L'école ferme ses portes en 1976. Quatre sœurs de la Congrégation restent à Danville et demeurent au presbytère. Au mois d'avril 1991, un incendie cause d'importants dommages à l'ancien couvent, alors vacant. L'intérieur est détruit et le dernier étage a disparu. Au moment de l'incendie, un projet de coopérative d'habitation est en préparation. Par suite de cet incident, la ville demande la démolition du bâtiment. En 1996, on organise à Danville une journée de retrouvailles pour les anciens étudiants du couvent et du collège. Deux cents personnes assistent aux célébrations. On rend alors hommage au travail des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, en se rendant au salon funéraire situé maintenant à l'emplacement du couvent des sœurs. On y dévoile un cadre commémoratif représentant Marguerite Bourgeoys, accompagné de notes historiques retraçant le travail accompli par les religieuses à Danville.

N.B. : Ce texte a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une histoire administrative complète de l’établissement scolaire.

Vue extérieure - Couvent de la Congrégation de Notre-Dame / Pensionnat - Notre-Dame-du-Rosaire

Vue extérieure - Couvent de la Congrégation de Notre-Dame / Pensionnat - Notre-Dame-du-Rosaire, Danville, Québec, [19-].

Couvent de la Congrégation de Notre-Dame / Pensionnat Notre-Dame-du-Rosaire

Couvent de la Congrégation de Notre-Dame / Pensionnat Notre-Dame-du-Rosaire

Danville, Québec

Institution fondée en 1906

(1908-1976)

Dernière adresse : Rue du Carmel

(1908-1976) - Rue du Carmel