Couvent de la Congrégation de Notre-Dame

Institution fondée en 1887, Beauport (Québec), Québec.

En 1886, à la demande du curé Adolphe Ignace Irénée Légaré et de son frère Cyrille Légaré, vicaire général de l’archevêché de Québec, on fait construire un couvent à côté de l’église de la Nativité-de-Notre-Dame, à Beauport. En 1887, trois sœurs de la Congrégation de Notre-Dame arrivent pour y enseigner. Il s’agit de sœur Sainte-Marie-Anne-de-Jésus (Marie-Eugénie-Philomène Sirois), supérieure, sœur Saint-Avit (Marie-Rose Boily) et de sœur Saint-Jean-Chrysostome (Marie-Azilda Hénault). À l’ouverture, en septembre 1887, on compte cinq pensionnaires, vingt-sept quart-pensionnaires et cent huit externes inscrites au couvent. La bénédiction du couvent est donnée le 11 septembre par le Cardinal Elzéar-Alexandre Taschereau. L’enseignement n’est pas la seule vocation du couvent de Beauport. En 1890 et 1916, l’église de Beauport est en proie à de violents incendies. Pendant le temps de la reconstruction, la chapelle du couvent fait office d’église paroissiale pour le village. Le couvent sert aussi occasionnellement de dortoir pour les voyageurs. En effet, puisque l’institution se trouve à proximité de la ville de Québec, sur le chemin de pèlerinage vers Sainte-Anne-de-Beaupré, les sœurs y accueillent de nombreux visiteurs, À partir de 1921, les sœurs de Beauport s’investissent également dans de nombreuses autres écoles primaires et secondaires environnantes telles que l’Académie Sainte-Marie et les écoles Saint-Yves et Tremblay. En novembre 1929, l’Amicale de Notre-Dame-de-la-Nativité est créée et accueille cent soixante-cinq anciennes élèves.

En 1944, un programme d’enseignement supérieur Lettres-Sciences est également dispensé au couvent. De nombreuses expositions sont organisées afin de diffuser les différents travaux des étudiantes. Vers 1953, le pensionnat ferme définitivement ses portes et est transformé en noviciat. En 1954, dix-neuf novices fréquentent le noviciat de Beauport. Pour faciliter cette transformation, le théâtre de la grande salle est alors démoli pour faire place à de nouvelles chambres. Le noviciat est fermé en 1966. Enfin, en 1974, le couvent devient une maison de repos pour sœurs retraitées, malades ou en convalescence, Des rénovations majeures sont alors faites à l’intérieur pour moderniser le bâtiment lors des congrès eucharistiques et des pèlerinages. Sur les terres du couvent subsiste une maison ancestrale portant le nom de Maison Girardin. Celle-ci est classée monument historique en octobre 1977. De ce fait, le couvent de Beauport et son terrain se retrouvent dans la zone de protection du bien culturel classé. En 1987, la communauté de Beauport célèbre le centenaire de la fondation du couvent. Pour souligner l’occasion, une plaque commémorative est dévoilée lors d’un banquet. Une exposition historique prend aussi place dans les locaux de la maison Girardin Le couvert ferme définitivement ses portes en 2002.

N.B. : Ce texte a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une histoire administrative complète de l’établissement scolaire.

Couvent de la Congrégation de Notre-Dame

Couvent de la Congrégation de Notre-Dame

Beauport (Québec), Québec

Institution fondée en 1887

(1887-[ca 1953])

Dernière adresse : 11, avenue du Couvent

(1887-[ca 1953]) - 11, avenue du Couvent