École Saint-David

Institution fondée en 1931, Victoriaville, Québec.

Par suite de la demande, en 1930, de M. Joseph-David Gagné, maire et président de la Commission scolaire de Victoriaville, le Conseil général de la Congrégation de Notre-Dame accepte que ses religieuses assurent la direction et l’enseignement à l’école Saint-David, dès son ouverture en septembre 1931. Cette école mixte, nouvellement construite, est située au 33, rue Olivier, à Victoriaville. Elle permet d’accueillir notamment le surnombre d’élèves de l’école paroissiale rattachée au couvent Sainte-Victoire, dirigée également par la Congrégation. Au départ, l’école Saint-David ne comporte pas de résidence, seulement une cuisine et une salle à manger, à l'usage des religieuses. Par conséquent, sœur Saint-Séraphin (Élisabeth-Maria Delorme), directrice, sœur Sainte-Victoire (Bernadette Mandeville) et sœur Saint-Ange-Marie (Marie-Reine Laberge) résident au couvent Sainte-Victoire, de 1931 à 1949. Pour la première rentrée scolaire, en septembre 1931, huit laïques s’ajoutent aux sœurs professes pour l’instruction des trois cent trente-huit élèves répartis en dix classes, de la 1ère à la 4e année. En septembre 1936, les élèves ont accès au cours supérieur, avec l’ouverture d'une classe de 5e année. En 1936, dans le but de développer les bonnes manières, la diction et le langage, la directrice élabore le Cercle Marguerite-Bourgeoys pour les élèves de 4e et 5e années. Le 30 août 1941, dix ans après son ouverture, la Commission scolaire aménage deux classes dans la salle de récréation pour réduire le nombre d’élèves par classe. En septembre 1944, l’école franchit le cap des cinq cent élèves et la nouvelle annexe ouest, construite pour loger les religieuses, est plutôt convertie en quatre classes.

Le 9 septembre 1947, en raison de l’accroissement constant du nombre d’élèves et du manque d’espace pour les accueillir, l'honorable Omer Côté, ministre de l'Instruction publique, promet un octroi de cent mille dollars pour l'agrandissement de l’école Saint-David. Le 3 juin 1948, les cinq premières classes déménagent dans les nouveaux locaux du 3e étage, ce qui permet à l'annexe ouest de remplir sa mission première : devenir une nouvelle résidence pour les religieuses, à compter du 2 septembre 1949. En plus des classes et de la salle de récréation, l'édifice de l’école Saint-David compte maintenant vingt chambres pour loger les sœurs, une cuisine, une chapelle, une salle à manger, une salle d'enseignement ménager, une salle de couture, trois salles d'attentes et quelques bureaux dont celui de la directrice. Les religieuses y demeurent jusqu’au 25 juin 1965. Dès septembre 1950, l’école offre une 10e année. Avec plus de huit cent trente élèves, celle-ci redevient trop petite, même avec les travaux d'agrandissements et certaines classes se donnent dans des locaux loués. Malgré le manque d’espace, le 5 avril 1953, l’école accueille temporairement un nouveau locataire : le curé de la paroisse Saints-Martyrs-Canadiens. Il aménage dans la salle de réception de l’école pendant la construction de son église. En 1954, la succursale de l’école Saint-David, connue sous le nom d’école Saint-Gabriel-Lalemant, ouvre ses portes. Pour septembre 1959, la Commission scolaire décide d’ouvrir une 12e année commerciale. La polio retarde l’entrée des classes au 9 septembre 1959. Le 10 février 1960, les finissantes de la 12e année commerciale lance leur journal étudiant. En 1961 est fondée l’Amicale Notre-Dame-de-Sion. Au cours de l’année scolaire 1962-1963, un ciné-projecteur est utilisé dans les classes auxiliaires et un magnétophone sert dans les cours de correction du langage.

Le 28 juin 1962, par décision des autorités scolaires, l’école Saint-David ferme ses portes à l’enseignement secondaire. Le personnel enseignant dispense uniquement des cours du primaire. La résidence de l’école Saint-David récupère ainsi certains locaux et accueille vingt-six religieuses dont dix-huit destinées à la nouvelle école secondaire régionale de Victoriaville (pour filles). En novembre 1964, la Commission scolaire achète un projecteur : les élèves des classes « enrichies » et de 6e et 7e années régulières visionnent des films documentaires deux fois par mois. Le 26 juin 1965, les religieuses quittent leur résidence située à l’école Saint-David et retournent au couvent Sainte-Victoire.

N.B. : Ce texte a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une histoire administrative complète de l’établissement scolaire.

Vue extérieure - École Saint-David

Vue extérieure - École Saint-David, Victoriaville, Québec, [19-].

École Saint-David

École Saint-David

Victoriaville, Québec

Institution fondée en 1931

(1931-[ca 1965])

(1931-[ca 1965]) - Adresse à déterminer