École Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours / École Notre-Dame-du-Bon-Conseil

Institution fondée en 1908, Ville-Émard (Montréal), Québec.

Le 13 août 1908, la Congrégation de Notre-Dame signe un contrat avec la Commission scolaire du village du boulevard Saint-Paul, municipalité nommée Ville-Émard, peu après. Le curé Moïse Jolicoeur avait demandé à la Commission scolaire de doter la paroisse (fondée en 1906) d'une école de filles dirigée par des religieuses. La supérieure fondatrice, sœur Saint-Théophile (Héloïse Duquet) et trois compagnes, sœur Saint-Jean-du-Désert (Marie-Louise-Antonia Baril), sœur Saint-Cyriaque (Laura Doré) et sœur Sainte-Croix (Marie-Ita-Bernadette Delisle), résident et enseignent dans l'école existante située sur le boulevard Monk, en face de l'église. Elles commencent l'année scolaire le 2 septembre 1908, avec trois cent cinquante étudiantes. Des agrandissements sont effectués en 1910, un étage est ajouté et une extension est construite du côté de la rue De Biencourt. En 1914, les locaux réservés à la résidence sont convertis en salles de cours. Les sœurs déménagent alors à l'ancienne maison des Frères de Sainte-Croix rue de Razilly (maintenant rue Briand). La même année, la Commission des écoles catholiques de Montréal prend en charge l'institution, puisque Ville-Émard est annexée à la métropole. En 1916, on compte neuf cent vingt-trois inscriptions dont une centaine de garçons regroupés en trois classes. Certains cours sont donnés dans un local extérieur dit «école Jolicoeur». En 1920, la Commission ajoute au programme un cours d'enseignement ménager.

En 1923, l'école Sainte-Croix, dirigée par les Frères de Sainte-Croix, située à côté de la résidence des religieuses sur la rue De Biencourt, est détruite par un incendie. Le terrain est mis à la disposition des sœurs par la Commission scolaire. Un immeuble est reconstruit au même endroit et relié à la résidence par une addition, ce qui constitue les nouveaux locaux de l'école Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours. L'édifice de trois étages de vingt-trois classes est inauguré le 23 juin 1926. L'ancien bâtiment sur le coin des rues Monk et De Biencourt est détruit. L'Amicale Notre-Dame-de-Nazareth fondée en 1942, organise le jubilé d'or de l'école, célébré en 1958. Deux ans plus tard, les religieuses laissent la place à une administration séculière et prennent la direction de l'école secondaire Notre-Dame-du-Bon-Conseil nouvellement fondée. Par suite de la pénurie d'enseignantes, elles retournent, en 1962, prendre en charge l'école Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours. Les sœurs, ainsi qu'un personnel laïque, exercent leur dévouement auprès de sept cent cinquante-trois élèves, répartis en vingt-trois classes. À la fin de l'année scolaire 1967, le Conseil général de la Congrégation décide de fermer la résidence de l'école Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours et les sœurs quittent l'institution.

N.B. : Ce texte a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une histoire administrative complète de l’établissement scolaire.

Vue extérieure - École Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours / École Notre-Dame-du-Bon-Conseil

Vue extérieure - École Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours / École Notre-Dame-du-Bon-Conseil, Ville-Émard (Montréal), Québec, [entre 1925 et 1940].

École Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours / École Notre-Dame-du-Bon-Conseil

École Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours / École Notre-Dame-du-Bon-Conseil

Ville-Émard (Montréal), Québec

Institution fondée en 1908

Premier emplacement (1908-[ca 1926])

Dernière adresse : 5940, boulevard Monk

École Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours / École Notre-Dame-du-Bon-Conseil

École Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours / École Notre-Dame-du-Bon-Conseil

Ville-Émard (Montréal), Québec

Institution fondée en 1908

Deuxième emplacement (1926-1967)

Dernière adresse : 2180, rue de Biencourt

Premier emplacement : (1908-[ca 1926]) - 5940, boulevard Monk
Deuxième emplacement : (1926-1967) - 2180, rue de Biencourt