350 ans d'histoire

1763-1799 : Anxiété et espérance - Une période de transition

Les mois qui suivirent immédiatement la signature du traité de Paris entraînèrent le départ des administrateurs coloniaux et des militaires français, celui de quelques familles importantes, l’installation du gouvernement militaire britannique et l’arrivée de marchands, de spéculateurs fonciers et de colons venus des colonies américaines et de Grande-Bretagne.

Mais il n’était pas encore évident que la destinée du territoire qui allait devenir le Canada avait été scellée. La France était en train de reconstruire sa marine de guerre et pourrait peut-être effacer sa défaite. Les relations entre les colonies américaines et l’Angleterre étaient de plus en plus tendues.

Dans l’espoir de gagner la loyauté de leurs nouveaux sujets dans la colonie devenue la province de Québec, les Britanniques adoptèrent l’Acte de Québec en 1774. Cette loi garantissait aux colons la liberté de religion et restaurait le droit civil français, suspendu au moment de la Conquête. Elle repoussait les frontières de la province pour y inclure tous les territoires qui relevaient du gouverneur de Québec sous le régime français.

La Révolution américaine ramena la guerre dans ce qui avait été la Nouvelle-France : les troupes américaines occupèrent Montréal en 1775-1776 mais ne purent prendre Québec. La révolution devait avoir une conséquence importante pour le Canada : l’arrivée d’un grand nombre de Loyalistes, colons américains demeurés fidèles à la Couronne et qui fuyaient la persécution. Si quelques-uns s’installèrent dans les villages français, la plupart des 30 000 réfugiés s’établirent dans les Maritimes, en Estrie et dans ce qui est aujourd’hui l’Ontario, défrichant un territoire encore sauvage.

Sur la scène économique, l’année 1783 vit la création de la Compagnie du Nord-Ouest, qui avait son siège social à Montréal. Cette société allait concurrencer avec succès la Compagnie de la Baie d’Hudson au nord et le commerce américain au sud pour contribuer à faire de Montréal le foyer économique du pays nouveau qui prenait forme.